Japan International Cooperation Agency
Share
  • 日本語
  • English
  • Français
  • Espanol
  • Home
  • About JICA
  • News & Features
  • Countries & Regions
  • Our Work
  • Publications
  • Investor Relations

Topics & Events

May 25, 2020

Echange d’expériences entre Japonais, Tunisiens et Algériens dans le secteur de la pêche

PhotoWorkshop sur la Cogestion des Pêcheries

Au terme d'un programme de formation organisé au Japon entre 2017 et 2019, destiné aux acteurs du secteur de la pêche en Tunisie, pour préserver et pérenniser les acquis du projet de Cogestion des Pêcheries Côtières dans le Golfe de Gabès (COGEPECT) (2012 ~ 2016), la JICA a organisé un « Atelier sur la cogestion des pêcheries côtières et la valorisation des produits halieutiques », en janvier 2020, auquel ont participé plus de 60 personnes. 4 participants Algériens y ont pris part pour le partage d'expériences et surtout pour s'inspirer du projet mis en place en Tunisie et que l'Algérie souhaite reproduire avec la coopération de la JICA.

Monsieur Fouad GUENATRI, Directeur de l'Appui Technique aux Activités de la Pêche et de l'Aquaculture auprès du Ministère de la Pêche et des Productions Halieutiques en Algérie, et l'un des quatre participants algériens à cet atelier, a aimablement répondu à nos questions.


PhotoM. Guenatri lors du workshop

Vous avez participé l'année dernière à un workshop similaire. Quel a été l'apport pour vous et pour votre organisation ?

En tant que représentant du Ministère de la Pêche et des Productions Halieutiques en Algérie, le workshop était une occasion de connaître les différents projets de coopération mis en œuvre en Tunisie dans le secteur de la pêche, ainsi que les domaines d'intervention de la JICA.


PhotoParticipants Algériens au Workshop

Quel est l'objectif de participer une nouvelle fois à ce workshop ?

Je souhaitais avoir plus d'informations sur les réalisations et les réussites en matière de coopération dans le domaine de la pêche entre la JICA et la Tunisie, et avoir ainsi de la visibilité sur l'exécution de nos futurs projets en valorisant les points forts et réajustant les points faibles s'il y'a lieu.


Comment avez-vous trouvé l'approche japonaise dans la formation et de son système de cogestion des pêcheries ?

C'est une approche très intéressante qui consiste à faire participer tous les intervenants du secteur de la pêche : professionnels, scientifiques et administration. Elle a le mérite de remédier aux conflits d'usage et à l'optimisation du partage de la ressource.

Le Gouvernement Algérien a présenté une requête au Gouvernement Japonais pour un projet dans le domaine des pêcheries. Pourquoi l'Algérie s'est adressée au Japon et non aux pays européens qui sont plus proches et plus similaires aux pays nord-africains ?

L'expertise japonaise dans la cogestion des pêcheries se distingue des approches des autres bailleurs traditionnels. C'est pourquoi nous sollicitons la coopération japonaise.

En quoi consiste cette requête ?

Mettre en place un modèle japonais de cogestion des pêcheries et profiter de la grande expérience du Japon dans ce domaine en tenant compte des aspects socioculturels algériens, et ce en prévision d'aménagement pour la première fois d'un site pilote de récifs artificiels, avant sa généralisation à d'autres sites en tenant compte du principe de précaution.

Avez-vous pris connaissances des résultats du projet mis en œuvre en Tunisie ? Est-ce que c'est le projet tunisien qui vous a encouragé à présenter une requête au Japon ? Quelles sont les composantes que vous avez le plus appréciées ?

Nous avons pris connaissance du projet mis en œuvre en Tunisie mais nous avons depuis longtemps sollicité l'expertise Japonaise dans ce domaine. Notre requête a heureusement été acceptée, et j'espère que notre coopération avec la JICA se développera davantage.

Votre mot de la fin !

Je suis certain que ce projet permettra d'enrichir notre coopération dans le domaine de la pêche. J'espère aussi le développement de l'aquaculture destinée à la commercialisation, et la reproduction artificielle d'espèces destinées au repeuplement du milieu marin pour assurer la pérennisation des activités de la pêche dont l'impact socio- économique est d'une très grande importance pour les générations présentes et futures.

Photo

PAGE TOP

Copyright © Japan International Cooperation Agency