l'Agence Japonaise de Coopération Internationale

  • 日本語
  • English
  • Francais
  • Espanol

RSS Feeds

Nouvelles du terrain

12 octobre 2017

Secours d'urgence du Japon : « 30 ans d'activités »
Partie 2 : Intervention de l'équipe médicale dans les zones sinistrées

photoLes membres de l'équipe médicale soignent les patients qui arrivent les uns après les autres.
photoOpération dans l’hôpital de terrain ouvert lors du séisme de 2015 au Népal
photoAide aux réfugiés cambodgiens en 1979
photoDes membres du personnel médical local et des membres de l'équipe spécialisée dans les maladies infectieuses effectuent un test d'anticorps en République démocratique du Congo, en 2016.

« Une personne incapable de marcher était portée par un membre de sa famille. Une autre a marché plus de six heures pour être examinée. Nous avons vraiment eu affaire à toutes sortes de patients ».

Ce sont les mots de Jiro Oba (médecin au Centre médical de soins intensifs de l'hôpital Saiseikai Senri dans la préfecture d'Osaka), parti au Népal en tant que membre de l'équipe médicale du Secours d'urgence du Japon (« JDR » pour « Japan Disaster Relief »). Un séisme de magnitude 7,8 a frappé le Népal le 25 avril 2015. L'équipe a installé une base à Barhabise, dans une région montagneuse située à trois heures de voiture de Katmandou, et y a ouvert un hôpital de terrain. Au milieu des répliques, elle a effectué des opérations sur des patients souffrant de fractures et d'autres blessures graves.

Déploiement du premier hôpital de terrain lors du séisme au Népal

C'était la première fois que l'équipe déployait un hôpital de terrain équipé d'une salle de stérilisation, de lits, de salles de chirurgie et de dialyse. Bien que l'équipe ait déjà emporté des équipements à rayons X lors d'un séisme au Pakistan en 2005, la médecine de terrain s'effectuait au niveau clinique et les patients plus gravement blessés devaient être transportés dans les hôpitaux locaux. Au cours des trois semaines précédant le 20 mai, l'équipe a effectué 987 examens et 22 opérations chirurgicales au Népal.

Première mission auprès des réfugiés cambodgiens en 1979

L'équipe médicale a été envoyée 57 fois en mission depuis 1987. Mais l'aide médicale d'urgence du Japon remonte au soutien apporté aux réfugiés du Cambodge en 1979. À l'époque, les troubles politiques avaient contraint de nombreuses personnes à fuir vers la frontière avec la Thaïlande voisine. Les principaux pays européens avaient rapidement envoyé des équipes médicales, mais aucune structure n'était en place au Japon, qui a donc tardé à agir. Conscient de ce manque, le Japon a créé en 1982 l'équipe médicale du JDR (JMTDR). En dehors des périodes d'urgence, le Japon a enregistré en tant que volontaires des médecins, des infirmiers et d'autres membres du personnel médical ayant suivi la formation requise, et il a mis en place une structure pour intervenir rapidement lorsque des catastrophes surviennent à l'étranger.

Près de 1 000 médecins, infirmières, pharmaciens et coordinateurs médicaux se sont inscrits d'eux-mêmes auprès de l'équipe médicale du JDR. Quand un pays sinistré demande une aide du Japon et qu'une décision est prise d'envoyer l'équipe médicale, les personnes inscrites reçoivent des e-mails et des fax sollicitant leur participation. Dans certains cas, l'équipe avancée se retrouve le jour même à l'aéroport de Narita, le principal aéroport international du Japon, et se dirige vers la zone sinistrée. Pour rester inscrit, un travailleur médical doit régulièrement participer à la formation de l'équipe médicale.

Compétences et organisation de classe mondiale

Trente ans après sa fondation, le JDR continue à relever de nouveaux défis. Une équipe spécialisée dans les maladies infectieuses a été créée en 2015, en réponse à une épidémie d'Ebola, pour faire face aux épidémies de maladies infectieuses d'envergure internationale. L'équipe a été envoyée pour la première fois entre juillet et août 2016 en République démocratique du Congo, où une épidémie de fièvre jaune avait éclaté. L'équipe a contribué au diagnostic en laboratoire et à la planification des vaccinations de 11 millions de personnes.

En octobre 2016, l'Organisation mondiale de la santé a certifié l'équipe médicale en tant qu'équipe médicale d'urgence. C'était la quatrième équipe au monde à recevoir cette certification. L'équipe a reçu des notes élevées pour la richesse de son expérience, l'efficacité de son système d'enregistrement des ressources humaines, l'excellence de son équipement médical et la qualité de son système de formation.

Haut de page

Copyright © l'Agence Japonaise de Coopération Internationale