l'Agence Japonaise de Coopération Internationale

  • 日本語
  • English
  • Francais
  • Espanol

RSS Feeds

Nouvelles du terrain

26 mars 2018

Visite du président de la JICA en Tunisie, en Égypte et en Inde

photoLe premier ministre Youssef Chahed, à droite, et le président de la JICA, Shinichi Kitaoka

Le président de la JICA, Shinichi Kitaoka, s'est rendu en Tunisie, en Égypte et en Inde du 18 au 23 février. Il a rencontré des responsables gouvernementaux, visité des sites de projets d'APD et signé un accord de prêt d'APD avec le gouvernement égyptien pour le «partenariat Égypte-Japon pour l'éducation : Programme de soutien aux écoles Égypte-Japon».

La Tunisie, première destination du président de la JICA, se démocratise progressivement depuis la révolution de 2011 qui a donné naissance au Printemps arabe. En 2015, le Quartet du dialogue national a reçu le prix Nobel de la paix pour ses efforts en faveur de la construction d'une démocratie en Tunisie. Le quartet est constitué du syndicat UGTT (Union générale tunisienne du travail), de l'organisation patronale UTICA (Union tunisienne de l'industrie, du commerce et de l'artisanat), de la Ligue tunisienne pour la défense des droits de l'homme (LTDH) et de l'Ordre national des avocats de Tunisie. Le gouvernement tunisien a besoin d'une croissance économique globale et durable pour soutenir la transition vers la démocratie, c'est pourquoi il met l'accent sur l'amélioration des infrastructures de transport, fondement de cette croissance.

Le 18 février, à Radès, à l'est de la capitale Tunis, M. Kitaoka a visité le pont Radès-La Goulette construit grâce à un prêt d'APD du Japon. Il a confirmé l'efficacité du pont en tant que point clé sur la route périphérique du Grand Tunis reliant la zone métropolitaine de la capitale au nord et au sud.

Le 19 février à Tunis, M. Kitaoka a rencontré le premier ministre, Youssef Chahed ; le ministre des Finances, Mohamed Ridha Chalghoum ; le ministre des Affaires étrangères, Khemaies Jhinaoui ; et le ministre du Développement, de l'investissement et de la coopération internationale, Zied Ladhari. Selon M. Kitaoka, la Tunisie occupe une position stratégique au niveau régional, c'est pourquoi sa stabilité et sa croissance sont importantes non seulement pour le Moyen-Orient et l'Afrique, mais également pour la communauté internationale dans son ensemble. Il a annoncé la poursuite du soutien de la JICA à la Tunisie pour la création d'emplois, le renforcement de la compétitivité industrielle et la correction des inégalités interrégionales, et sur d'autres questions. Les dignitaires ont remercié la JICA pour sa coopération et souhaité un soutien accru en faveur du développement de leur pays.

photoLe président de la JICA, Shinichi Kitaoka, deuxième à droite, sur le site de construction du Grand Musée égyptien

M. Kitaoka s'est ensuite rendu en Égypte. L'Égypte a connu deux changements de gouvernement récents, en 2011 et en 2013, et elle renforce son développement des ressources humaines pour une croissance durable tout en s'efforçant de reconstruire son économie nationale par des réformes. Ces réformes économiques comprennent la libéralisation des échanges, la baisse des subventions et la restauration de l'industrie touristique.

Le 20 février, à Gizeh (à l'ouest de la capitale, Le Caire), M. Kitaoka a visité le musée construit dans le cadre du projet de construction du Grand Musée égyptien, un projet de prêt japonais d'APD. Il s'est également rendu sur le site d'un projet de coopération technique visant à améliorer les capacités de conservation et de restauration de ce musée. En outre, suite à un entretien avec le ministre des Antiquités, Khaled Al-AnanI, M. Kitaoka a confirmé la progression du chantier du musée qui devrait contribuer à la restauration de l'industrie touristique égyptienne.

photoLe président égyptien, Abdel Fattah Al-Sissi, à droite, et le président de la JICA, Shinichi Kitaoka

Le jour suivant, le 21 février, au Caire, M. Kitaoka a rencontré le président égyptien, Abdel Fattah Al-Sissi, le premier ministre, Chérif Ismaïl, le ministre de l'Investissement et de la coopération internationale, Sahar Nasr, le ministre de l'Éducation et de l'enseignement technique, Tarek Galal Chawki, le ministre des Transports, Hicham Ahmed, et le ministre de la Santé et de la population, Ahmed Radi. M. Kitaoka a fait part de son admiration pour les réformes économiques menées en Égypte et pour le rôle de leadership du pays au regard de la stabilité et de la croissance du Moyen-Orient et de l'Afrique. Il a poursuivi en affirmant le souhait de la JICA d'élargir son aide dans plusieurs domaines, dont la croissance économique durable et globale de l'Égypte ; la réduction de la pauvreté ; les efforts d'amélioration du niveau de vie ; et le développement des ressources humaines. Les dignitaires ont remercié la JICA pour sa coopération de haute qualité et souhaité une poursuite de l'aide japonaise.

photoLe président de la JICA Shinichi Kitaoka, au centre, visite une école élémentaire ayant adopté le système éducatif japonais

M. Kitaoka a visité une école élémentaire où un système éducatif d'inspiration japonaise a été introduit à titre d'essai. Les activités spéciales (tokkatsu) représentent une dimension importante de ce modèle. Elles consistent notamment à nettoyer la classe, à demander aux élèves d'exercer les fonctions de délégué pendant une journée ou encore à organiser des réunions de classe. M. Kitaoka a ensuite signé un accord de prêt d'APD pour le «partenariat Égypte-Japon pour l'éducation : Programme de soutien aux écoles Égypte-Japon» qui soutient la diffusion du système éducatif d'inspiration japonaise.

M. Kitaoka a terminé son voyage par l'Inde. Le Japon et l'Inde ont formé un «Partenariat stratégique privilégié et mondial».

Le 23 février, à Delhi, la capitale, en marge de son intervention à un symposium en tant que conférencier principal et de son dialogue avec des personnalités du monde des affaires, M. Kitaoka a rencontré le ministre des Finances Arun Jaitley. M. Jaitley a mentionné la contribution significative de la JICA au développement urbain de l'Inde à travers divers projets, dont celui du métro de Delhi. Il a remercié la JICA pour son aide élargie allant de l'amélioration des infrastructures au développement social, et fait part de son souhait d'un soutien continu de l'Agence. M. Kitaoka et M. Jaitley ont abordé un large éventail de sujets tels que l'importance d'une mise en œuvre progressive des projets de prêts d'APD du Japon et la poursuite de l'initiative «Inde propre» menée par le gouvernement pour améliorer l'assainissement et l'hygiène dans le pays.

La JICA souhaite renforcer ses relations avec la Tunisie, l'Égypte et l'Inde.

Haut de page

Copyright © l'Agence Japonaise de Coopération Internationale