l'Agence Japonaise de Coopération Internationale

  • 日本語
  • English
  • Francais
  • Espanol

RSS Feeds

Nouvelles du terrain

25 septembre 2018

Le président de la JICA, Shinichi Kitaoka, en visite en Zambie et au Malawi, rencontre des responsables gouvernementaux et se rend sur des sites de projets d'APD

Le président de la JICA, Shinichi Kitaoka, s'est rendu du 23 au 27 août en Zambie et au Malawi, où il s'est entretenu avec des dignitaires gouvernementaux et a visité des sites de projets d'APD.

M. Kitaoka s'est d'abord rendu en Zambie, reconnu comme un pays démocratique et politiquement stable. Bien que la Zambie soit riche en ressources minérales, telles que le cuivre et le cobalt, le développement des autres industries d'exportation accuse un certain retard et le changement de structure économique, trop dépendante de l'industrie minière, s'impose comme un enjeu majeur.


photoVisite de l'hôpital de niveau 1 de Chilenje (soins ambulatoires d'urgence). De droite à gauche, le responsable de l'hôpital par intérim, un vice-ministre de la Santé et le président de la JICA, Shinichi Kitaoka.

Le 23 août, dans la capitale, Lusaka, M. Kitaoka a visité l'hôpital de niveau 1 de Chilenje, construit en juillet 2016 grâce à un don du Japon. M. Kitaoka a pu constater que l'hôpital jouait un rôle significatif pour l'amélioration de l'accès des résidents aux services médicaux. M. Kitaoka s'est ensuite rendu dans une usine de Kansai Plascon, filiale de Kansai Paint Co., Ltd, produisant une peinture permettant de lutter contre les maladies infectieuses. Cette initiative, mise en œuvre grâce à l'étude de vérification avec le secteur privé pour la diffusion des technologies japonaises, devrait contribuer à la prévention du paludisme et d'autres maladies transmissibles et améliorer la vie de la population locale.

Le même jour, M. Kitaoka a rencontré la ministre des Finances, Margaret Mwanakatwe. M. Kitaoka a déclaré que la JICA allait soutenir les efforts de la Zambie pour sortir de sa dépendance à l'égard des ressources naturelles et diversifier son économie, en particulier grâce à l'agriculture. Il a ajouté que la JICA aiderait également la Zambie à renforcer ses services sociaux, notamment pour la santé et l'éducation. Mme Mwanakatwe a expliqué les tendances macroéconomiques et les défis posés par la gestion de la dette dans son pays et a dit attendre avec intérêt la poursuite de l'aide de la JICA.


photoRéunion avec le président de la Zambie. De droite à gauche, le président Edgar Lungu, le président de la JICA, Shinichi Kitaoka, et le représentant résident du bureau de la JICA en Zambie, Junichi Hanai.

Le lendemain, le 24 août, M. Kitaoka a rencontré le président Edgar Lungu. M. Kitaoka a exprimé son respect pour la stabilité politique durable de la Zambie avant de présenter l'approche de la JICA en matière de coopération au développement, caractérisée par une attention particulière apportée à la sécurité humaine et une volonté de mener un dialogue d'égal à égal. Enfin, il a déclaré que la JICA poursuivrait sa coopération dans le secteur des soins de santé, de l'éducation et de l'agriculture. M. Lungu a remercié la JICA pour son aide et déclaré attendre avec intérêt les prochaines initiatives de l'Agence japonaise en faveur du développement de la Zambie.

M. Kitaoka a ensuite visité le Centre national des sciences (CNS), qui relève du ministère de l'Éducation, ainsi que l'École de médecine vétérinaire de l'Université de Zambie (UNZA-SVM pour University of Zambia's School of Veterinary Medicine), auprès de laquelle la JICA assure une coopération continue depuis les années 1980. Le CNS est une institution de référence pour l'enseignement des mathématiques et des sciences sur l'ensemble du continent africain, et l'UNZA-SVM s'est imposée comme un organisme de recherche majeur sur les mesures de lutte contre les zoonoses, à savoir les maladies transmissibles entre l'homme et l'animal, comme la maladie à virus Ebola, dans la région de l'Afrique australe. M. Kitaoka a confirmé les effets positifs de ces deux institutions dans la région et la nécessité de poursuivre leur développement.

Par la suite, M. Kitaoka s'est rendu au Malawi, où il a effectué la première visite officielle d'un président de la JICA. Le Malawi est l'un des pays les moins avancés du monde, avec un revenu national brut par habitant de 320 USD. La JICA coopère avec le gouvernement du Malawi dans le cadre de ses initiatives afin que personne ne soit laissé de côté par le développement et que le pays continue de profiter de la paix et d'une croissance stable.


photoLe président de la JICA, Shinichi Kitaoka, dépose des fleurs pour commémorer la mémoire de JOCV décédés.

Le 26 août, M. Kitaoka s'est rendu dans le dortoir de volontaires japonais pour la coopération à l'étranger (JOCV) à Lilongwe, la capitale, où il a déposé des fleurs à côté d'un monument aux morts. La JICA a envoyé un total de 1 853 JOCV au Malawi depuis 1971, plus que dans n'importe quel autre pays, et 12 ont perdu la vie au cours de leur mission. Le bureau de la JICA au Malawi continue d'honorer leur mémoire. M. Kitaoka a confirmé l'importance primordiale de mener des projets de développement en gardant avant tout à l'esprit la sécurité des parties prenantes au Malawi, où les systèmes de transport et de soins médicaux sont insuffisants.


photoEntretien avec le ministre des Finances, de la planification économique et du développement du Malawi. De droite à gauche, le ministre Goodall Edward Gondwe, et le président de la JICA Shinichi Kitaoka.

Le 27 août, M. Kitaoka a rencontré Goodall Edward Gondwe, le ministre des Finances, de la planification économique et du développement. Au cours de l'entretien, M. Kitaoka a évoqué l'histoire et les résultats de la coopération japonaise, qui a commencé par l'envoi de JOCV en 1971, et déclaré que les JOCV rentrés au Japon et maintenant des liens avec le Malawi étaient à la base de la relation d'amitié et de confiance entre les deux pays. M. Kitaoka et M. Gondwe ont discuté des activités de coopération visant à améliorer le taux d'électrification actuel de 10% et à réduire les coupures de courant. Dans le domaine de l'agriculture, les deux responsables ont évoqué la nécessité de développer l'irrigation.

M. Kitaoka a également eu un entretien informel avec Bright Msaka, le ministre de l'Éducation, des sciences et de la technologie, ainsi qu'avec des responsables gouvernementaux du Malawi ayant étudié au Japon. M. Kitaoka et M. Msaka se sont accordés sur la nécessité de former des enseignants locaux et de renforcer leurs capacités pour améliorer la qualité de l'éducation.


photoLe président de la JICA Shinichi Kitaoka examine le système de contrôle du trafic aérien soutenu par le Japon à l'aéroport international de Kamuzu.

Enfin, M. Kitaoka s'est rendu à l'aéroport international de Kamuzu, porte d'entrée stratégique vers le Malawi. La JICA déploie une aide sous forme de dons et de coopération technique pour l'aéroport depuis son ouverture dans les années 1980, notamment pour améliorer le niveau global de sécurité et de commodité, ainsi que pour former les contrôleurs aériens. M. Kitaoka a confirmé que l'aéroport jouait un rôle essentiel dans la promotion du commerce extérieur du Malawi en tant que pays enclavé.

La septième conférence internationale de Tokyo sur le développement de l'Afrique (TICAD 7) aura lieu au Japon à la fin du mois d'août 2019, et il est prévu de discuter des initiatives pour promouvoir une croissance de qualité en Afrique. La JICA saisira l'occasion offerte par la visite de son président pour contribuer au développement économique de la Zambie et du Malawi et renforcer ses liens avec les deux pays.

Haut de page

Copyright © l'Agence Japonaise de Coopération Internationale