l'Agence Japonaise de Coopération Internationale

  • 日本語
  • English
  • Francais
  • Espanol

RSS Feeds

Nouvelles du terrain

13 décembre 2019

Tokyo Metro coopère avec d'autres acteurs à la formation de personnel ferroviaire : Capitaliser sur l'expertise ferroviaire du Japon pour résoudre les problèmes de circulation à Manille, Philippines

«J'ai été impressionné par la manière dont le personnel des stations veille sur la sécurité des passagers» et «C'était très instructif de voir les agents guider rapidement les passagers sur des quais bondés» confie un membre du ministère des Transports des Philippines, admiratif de l'expertise ferroviaire japonaise qu'il a découverte lors d'une formation sur les quais des stations et au bureau d'exploitation de la ligne Marunouchi du métro de Tokyo.

En juillet et septembre 2019, la JICA a organisé une formation à l'inspection au Centre de formation général de la Tokyo Metro, à l'intention du personnel administratif philippin chargé de la création et du fonctionnement de l'Institut des chemins de fer philippins (PRI pour Philippine Railway Institute). Placé sous la tutelle du ministère des Transports, le PRI permettra de développer des ressources humaines aux Philippines.

Dans le secteur ferroviaire, qui est au cœur des infrastructures de transport, il est urgent de former des ressources humaines tout en développant et en améliorant rapidement les lignes de chemin de fer afin de réduire la congestion du trafic routier dans le Grand Manille. La JICA s'appuie sur l'expertise japonaise mondialement reconnue pour soutenir la métropole philippine dans ces deux domaines.

PhotoDes membres du ministère des Transports des Philippines accompagnent le conducteur d'un train commercial circulant entre les stations Honancho et Nakano-Sakaue sur la ligne Marunouchi du métro de Tokyo. Tout en recevant des explications, ils observent les gestes concrets du conducteur.


Assurer une formation sur place

PhotoAu bureau d'exploitation, ils ont découvert un poste de travail réel et assisté à l'appel nominal ainsi qu'à la réalisation de tests d'alcoolémie de conducteurs de la ligne Marunouchi.

En juillet dernier, 13 employés du ministère des Transports des Philippines ont participé à la formation au Centre de formation général de Tokyo Metro. Outre l'inspection de stations fictives équipées de billetteries automatiques et d'un quai virtuel bordé de rames de métro, ils ont découvert un simulateur de conduite dernier cri où ils ont même pu ressentir les effets d'un tremblement de terre, et on leur a présenté des technologies permettant notamment l'examen précis et l'inspection par ultrasons des véhicules.


La session de formation de septembre a réuni 11 participants ; parmi eux se trouvaient de futurs formateurs du PRI. Ces formateurs ont bénéficié d'une formation sur place plus poussée ; ils ont effectué des trajets dans une cabine de conduite réelle du métro de Tokyo et ont pu observer le déroulement de l'appel nominal. Ils ont aussi bénéficié de modules spécifiques sur le terrain pour les véhicules ferroviaires, l'électricité et l'ingénierie.

L'Institut des chemins de fer est devenu opérationnel en octobre 2019

Depuis le mois de mai 2018, la JICA travaille à un projet de soutien à la création et au fonctionnement du PRI, en collaboration avec Tokyo Metro, Oriental Consultants Global Co. et Almec Corporation. Le centre de formation a ouvert ses portes en octobre 2019.

PhotoAnneli Lontoc, sous-secrétaire au ministère des Transports des Philippines, assiste à la formation de Tokyo Metro.

Anneli Lontoc, sous-secrétaire au ministère des Transports des Philippines qui a participé à la formation de septembre, explique : «Aux Philippines, nous prévoyons d'étendre les lignes opérationnelles existantes de 77 km à 1 900 km d'ici 2022, si bien que les effectifs ferroviaires doivent passer de 4 000 aujourd'hui à environ 20 000». En se remémorant la formation, elle déclare : «J'ai été impressionnée par le haut niveau de sensibilisation à la sécurité des employés du métro de Tokyo et par la qualité des services aux passagers. J'aimerais que cette attention portée à la sûreté, à la sécurité, à la ponctualité et à l'efficacité par les opérateurs ferroviaires japonais nous serve de référence».


Takahiro Tanisaka, de Tokyo Metro, associé dès le début à la mise en place du centre de formation, confie : «Ce programme de formation a été élaboré en s'appuyant sur les connaissances accumulées au fil des années par Tokyo Metro. Je pense que nous avons su dispenser une formation utile à tous les participants appelés à jouer un rôle de premier plan au PRI». La formation «finale» en cours d'emploi aura lieu pendant la deuxième moitié de 2020 sur les différents sites de Tokyo Metro. Cette formation de deux à trois mois portera sur l'exploitation des stations, l'électricité, l'ingénierie et les véhicules ferroviaires.

Soutien à l'aménagement du premier métro des Philippines

Aux Philippines, pays qui enregistre une croissance économique remarquable, la densité de population et les retards en matière de développement d'infrastructures ferroviaires ont conduit à une forte congestion du trafic routier et à la dégradation de l'environnement dans l'aire métropolitaine de Manille. Ceci pose depuis des années un problème social majeur. Le gouvernement met aujourd'hui tout en œuvre pour accélérer les grands projets de développement d'infrastructures.

«La JICA coopère à la réalisation de plusieurs projets dont la construction du premier réseau de métro des Philippines, le projet de ligne ferroviaire suburbaine nord-sud (Malolos-Tutuban) et son projet d'extension, ainsi que le projet de réhabilitation de la ligne 3 du système de transport urbain ferroviaire du Grand Manille (MRT-3)», explique Yasushi Kakimoto, membre du département des infrastructures et de la consolidation de la paix de la JICA.

Photo(À gauche) Aux heures de pointe, les files d'attente s'allongent sur les quais de la ligne 3 (MRT-3), parallèle au principal axe routier. La JICA contribue à réhabiliter cette ligne de métro pour en améliorer la sécurité et le niveau de service.
(À droite) Chantier du premier métro souterrain des Philippines. La construction des 25 km de lignes de ce métro s'appuiera sur le savoir-faire et les technologies de pointe du Japon.


En 2012, la JICA a réalisé une étude pour proposer un nouveau modèle urbain afin de remédier aux embouteillages et de mettre en place une vision à long terme pour le Grand Manille. Le projet visant à développer la ligne ferroviaire suburbaine nord-sud ainsi que le métro figurait également dans cette étude ; compte tenu de la topographie des lieux, l'expansion de l'aire métropolitaine devrait se faire dans le sens nord-sud à l'avenir.

Le projet de métro, dont la cérémonie de lancement des travaux a eu lieu en février 2019, exploite les technologies de construction les plus récentes et le vaste savoir-faire du Japon. Quand cette ligne sera entièrement opérationnelle, elle reliera la voie rapide de Quirino – dans la ville de Quezon City, qui fait partie du Grand Manille – à Bonifacio Global City, qui abrite les bureaux d'entreprises de renommée internationale ainsi qu'un gigantesque centre commercial ; cette ligne desservira également le quartier d'affaires Ortigas. La région métropolitaine de Manille, densément peuplée, disposera ainsi à l'avenir d'un nouvel axe vital nord-sud.

Haut de page

Copyright © l'Agence Japonaise de Coopération Internationale