l'Agence Japonaise de Coopération Internationale

  • 日本語
  • English
  • Francais
  • Espanol

RSS Feeds

Nouvelles du terrain

19 décembre 2019

Séminaire sur les affaires en Afrique à Nagoya – Mettre en relief le potentiel des étudiants africains

PhotoParticipants au séminaire

Aperçu

Nom de la réunion : Séminaire sur les affaires en Afrique à Nagoya – Mettre en relief le potentiel des étudiants africains -
Date : 19 décembre 2019
Organisateurs : Ministère des Affaires étrangères, Agence japonaise de coopération internationale (JICA), Organisation japonaise du commerce extérieur (JETRO) et Programme des Nations unies pour le développement (PNUD)
Lieu : JICA Global Plaza de Nagoya


Modérateurs et intervenants

PhotoTable ronde

- Eiichi Hasegawa, conseiller spécial auprès du premier ministre japonais
- Itoh Tadahiko, membre de la Chambre des représentants, parti libéral-démocrate
- Yasuhiko Yokoi, président du Comité des relations Afrique-Japon, Association japonaise des chefs d'entreprise (conseiller exécutif principal, Toyota Tsusho)
- Mikio Mori, directeur général, département des Affaires africaines, ministère des Affaires étrangères
- Yasuhiro Doi, professeur et coordinateur international à la Faculté d'économie de l'Université de Nagoya
- Osamu Kubota, vice-président exécutif, JETRO
- Satoshi Abe, directeur adjoint, bureau du PNUD à Tokyo
- Seiichiro Yonekura, professeur, Hosei Business School/professeur émérite, Université Hitotsubashi
- Six entreprises japonaises (dont 5 ont accueilli en stage ou recruté des participants à l'initiative ABE) (FD Corporation, Otowa Electric, Hinode Sangyo, Kani Construction, Trust Co., et SoftBank Corp)
- Sept étudiants africains (dont 3 participants à l'initiative ABE)
- Kazuhiko Koshikawa, vice-président exécutif senior de la JICA

[Participants] Plus de 150 personnes au total


Objectifs principaux et résultats

PhotoKazuhiko Koshikawa, vice-président exécutif senior de la JICA

Lors de la 7e conférence internationale de Tokyo sur le développement de l'Afrique (TICAD 7) qui s'est tenue en août 2019 à Yokohama, diverses contributions du Japon en faveur de l'Afrique prévoyant la promotion et l'extension des activités des entreprises japonaises sur ce continent ont été annoncées.

L'objectif de ce séminaire organisé dans le cadre du suivi des résultats de la TICAD 7 était de présenter aux entreprises japonaises les opportunités commerciales en Afrique d'une manière générale et d'attirer leur attention sur le potentiel des étudiants africains. Cet événement devait également offrir aux entreprises japonaises et aux étudiants africains des opportunités de réseautage.


Contenu des discussions

PhotoÉvénement de réseautage

Hasegawa Eiichi, conseiller spécial auprès du premier ministre japonais, a fait remarquer qu'il était essentiel que de jeunes étudiants compétents du monde entier puissent trouver un emploi dans des entreprises japonaises, surtout dans les régions où celles-ci sont présentes. Dans ce contexte, il a souhaité que soit encouragé le rapprochement entre les entreprises japonaises et de brillants étudiants africains suivant des études au Japon.

Lors de la table ronde, les entreprises japonaises ayant recruté des étudiants africains ou les ayant accueillis en stage ont partagé leurs expériences avec les étudiants africains ayant travaillé dans des entreprises japonaises.

Selon M. Tagy, un Soudanais ayant une expérience de la recherche d'emploi au Japon, «Malgré les différences culturelles et linguistiques entre le Japon et l'Afrique, il est important d'essayer de se comprendre mutuellement». Par ailleurs, M. Suzuki, président de FD Corporation, une entreprise dans laquelle M. Diouf (un participant sénégalais à l'initiative ABE) a travaillé, a précisé que lors de son voyage en Afrique, le fait d'avoir M. Diouf à ses côtés lui avait permis de se sentir plus à l'aise et plus confiant lors de négociations commerciales.

Après la table ronde, les entreprises japonaises souhaitant faire des affaires en Afrique et travailler avec des étudiants africains ont effectué des présentations sectorielles. À la suite de cela, les étudiants africains ont présenté leurs idées commerciales et l'environnement des affaires de leurs pays respectifs.

Les participants ont pris part activement à la séance de réseautage après le séminaire, censée favoriser l'établissement de liens entre les étudiants africains et les entreprises japonaises. Les étudiants suivant des études dans la région de Chukyo ont également profité de l'occasion pour établir des contacts entre eux.



Haut de page

Copyright © l'Agence Japonaise de Coopération Internationale