l'Agence Japonaise de Coopération Internationale

  • 日本語
  • English
  • Francais
  • Espanol

RSS Feeds

Nouvelles du terrain

31 mars 2020

[Le sport pour l'avenir Vol. 3] Comment un ancien paralympien est devenu le premier JOCV en fauteuil roulant et un pionnier dans le domaine des fauteuils roulants de sport au niveau mondial

PhotoYasuhiro Jimbo est un homme d'affaires travaillant au développement et à la vente de fauteuils roulants de sport tout en popularisant le handibasket.

«"Un travail sportif acharné permet d'atteindre l'autonomie". J'ai pu partager cette conviction avec des personnes handicapées en Malaisie et construire une relation unique avec elles. Je suis convaincu depuis cette expérience de la nécessité de promouvoir le handisport», explique Yasuhiro Jimbo, le tout premier volontaire japonais pour la coopération à l'étranger (JOCV) en fauteuil roulant.

Après avoir représenté le Japon aux Jeux paralympiques, il s'est rendu en Malaisie en tant que JOCV afin de populariser les handisports. Aujourd'hui, grâce à son expérience de JOCV, il participe au développement et à la vente de fauteuils roulants de sport et voyage dans le monde entier.


Le sport ouvre la voie à l'indépendance

PhotoM. Jimbo (deuxième à gauche) conseille l'équipe malaisienne de handibasket.

À l'âge de 16 ans, Yasuhiro Jimbo a subi une lésion de la moelle épinière suite à un accident de moto. Après deux années de découragement durant lesquelles il est resté chez lui, il a découvert le basketball en fauteuil roulant. Cette découverte a marqué un tournant et une nouvelle étape dans sa vie. Depuis, il a participé aux Jeux paralympiques quatre fois de suite, de Barcelone en 1992 à Athènes en 2004. En 2000, il voyage seul aux États-Unis et, tout en jouant au sein de la National Wheelchair Basketball Association (Association américaine de basketball en fauteuil roulant), il étudie le handisport dans le cadre d'un programme éducatif de la Lakeshore Foundation.

En 2006, il est affecté en Malaisie en tant que JOCV*, avec pour ambition de mettre à profit son expérience d'athlète ainsi que ses connaissances sur les programmes sportifs pour les personnes handicapées apprises aux États-Unis.

*Deux missions à court terme pour une durée totale de sept mois

En Malaisie, il a d'abord été frappé par les conditions de vie des personnes handicapées et par leur similitude avec celles du Japon il y a 20 ans, au moment où lui-même commençait sa vie en fauteuil. Il explique avant même d'évoquer le sport : «Les personnes que je rencontrais n'avaient la plupart du temps pas d'objectifs bien établis, ni de vision de ce qu'elles voulaient faire».

C'est pourquoi il a commencé par les remotiver et les aider à trouver un but dans leur vie. Le premier jour de sa mission, à la surprise générale, il a fait des pointes de vitesse pendant une heure dans son fauteuil pour montrer «ce qu'il pouvait accomplir» par lui-même. Seule une personne handicapée était à même de susciter une telle révélation et d'offrir des conseils pertinents. En Malaisie, alors qu'il entraînait l'équipe nationale de handibasket, il a également fourni des conseils en dehors du domaine sportif, notamment sur l'emploi et la réhabilitation sociale des athlètes. M. Jimbo se souvient : «Ils changeaient tellement vite que j'avais du mal à les reconnaître. J'ai été impressionné par la vitesse à laquelle ils sont devenus autonomes ».

PhotoM. Jimbo (en chemise jaune, au centre à droite de la rangée du milieu) au moment de sa mission en Malaisie en tant que JOCV avec les athlètes qu'il a formés, leurs proches et des résidents locaux. «Même aujourd'hui, quand je reviens en Malaisie, les athlètes que j'ai formés en tant que JOCV viennent me voir», confie-t-il avec un sourire.


Conception de fauteuils roulants de sport : Fournisseur de l'équipe britannique de handibasket

Après son retour au Japon, M. Jimbo a rejoint Matsunaga Manufactory Co., Ltd., un fabricant de fauteuils roulants, et commencé à développer et vendre des fauteuils roulants de sport.

Après une période infructueuse de «ventes nulles» à cause d'une tentative d'expansion trop rapide de ses activités à l'étranger, M. Jimbo a continué à développer des produits en se basant sur ses expériences et son point de vue d'athlète tandis que les fauteuils de Matsunaga Manufacturing gagnaient progressivement en notoriété. Aujourd'hui, la société est devenue le fournisseur officiel de l'équipe britannique de handibasket.

PhotoM. Jimbo (à l'extrême droite du premier rang) au moment de la signature d'un contrat de fournisseur officiel entre Matsunaga et l'équipe britannique de basketball en fauteuil roulant, en 2018. (Photo publiée avec l'aimable autorisation de Matsunaga)


Parallèlement à son activité professionnelle, M. Jimbo assure la promotion du handibasket au Zimbabwe, entre autres projets. Malgré un emploi du temps très chargé, il est porté par une volonté d'aider ses pairs handicapés, poursuivant ainsi le travail accompli en tant que JOCV en Malaisie.

«Je souhaite promouvoir le sport pour les personnes handicapées dans une double perspective de contribution sociale et de développement économique.» C'est l'ensemble de ses expériences, en tant qu'athlète handicapé, volontaire et homme d'affaires, mais aussi ses échecs et ses succès qui l'ont amené à cette conclusion. Les fauteuils roulants de sport de Matsunaga arrivent sur les marchés des pays d'Asie du Sud-Est. «Le fait est que de nombreux défis doivent encore être relevés. Il est toujours difficile pour les personnes handicapées de circuler librement partout dans le monde, que ce soit pour le travail ou des activités de volontariat. Raison de plus pour moi d'ouvrir la voie sur mon fauteuil», explique M. Jimbo avec fierté.



Haut de page

Copyright © l'Agence Japonaise de Coopération Internationale