l'Agence Japonaise de Coopération Internationale

  • 日本語
  • English
  • Francais
  • Espanol

RSS Feeds

Communiqués de presse

11 décembre 2017

Signature d'un accord de prêt pour le financement des investissements du secteur privé (financement des entreprises) relatif aux « facilités pour l'accélération des infrastructures et les énergies renouvelables » en République d'Indonésie
Promouvoir la mobilisation des fonds privés et contribuer à l’amélioration de l’environnement des affaires et des investissements

photoCérémonie de signature

Le 11 décembre, l'Agence japonaise de coopération internationale (JICA) a signé un accord de prêt avec PT Indonesia Infrastructure Finance (ci-après dénommé « IIF ») de la République d'Indonésie, à Jakarta, en vue d'apporter un soutien financier aux projets d'infrastructures qui seront financés par l'IIF.

Institution financière spécialisée dans les projets d'infrastructures, l'IIF a été établie en 2010 avec des prises de participation publiques et privées. Elle a pour vocation de promouvoir la participation du secteur privé aux projets d'infrastructures sous la direction du gouvernement indonésien. Le capital de l'IIF a été financé par PT Sarana Multi Infrastruktur (Persero), société publique de financement, la Société financière internationale (SFI) et la Banque asiatique de développement (BAsD), des agences financières internationales, et Sumitomo Mitsui Banking Corporation, institution privée de financement, ainsi que d'autres organismes. Durant sept années d'existence, les financements accordés par l'IIF ont rapidement augmenté avec la hausse de la demande de financements pour les infrastructures.

Si l'Indonésie connaît une croissance économique stable ces dernières années, les infrastructures du pays n'ont guère progressé au même rythme et, pour pérenniser ce développement économique, il est essentiel d'aménager des infrastructures adéquates, du point de vue quantitatif et qualitatif. L'Agence nationale indonésienne de planification du développement (BAPPENAS) estime à 5,519 trillions de roupies indonésiennes (environ 50 trillions de yens) le besoin de financement sur cinq ans, de 2015 à 2019 et, avec une mobilisation des fonds privés supposée représenter 30 % cette somme, les attentes à l'égard des investissements privés dans les infrastructures sont très élevées.

Parallèlement à la coopération technique et aux dons fournis par la JICA afin d'apporter un soutien continu aux infrastructures indonésiennes, ce prêt vise à promouvoir, d'une manière générale, la mobilisation de fonds privés pour le développement des infrastructures, y compris des énergies renouvelables, en Indonésie. Il devrait permettre d'améliorer l'environnement des affaires et des investissements tout en accélérant une croissance économique tirée par le secteur privé et, par ricochet, aider les entreprises japonaises et d'autres acteurs internationaux à participer aux projets d'infrastructures en Indonésie.

Après un précédent aux Philippines, il s'agit du deuxième prêt de la JICA libellé en devises étrangères dans le cadre du financement des investissements du secteur privé. De nombreux projets d'infrastructures engendrent des recettes en monnaie nationale et un financement libellé en devise locale s'avère efficace pour les projets à long-terme comme celui-ci. En plus de fournir à l'IIF des possibilités de financement à long terme en monnaie nationale, le projet devrait atténuer les risques liés aux variations des taux de change.

La JICA continuera de renforcer les partenariats avec des entreprises privées tout en encourageant la formation de projets qui contribuent au développement socio-économique des pays et régions en développement.

Haut de page

Copyright © l'Agence Japonaise de Coopération Internationale