l'Agence Japonaise de Coopération Internationale

  • 日本語
  • English
  • Francais
  • Espanol

RSS Feeds

Communiqués de presse

25 janvier 2018

Financement du plus grand projet d’énergie solaire de Jordanie : Contribuer à la diversification énergétique et à l'atténuation du changement climatique

photoRencontre avec le directeur financier de Masdar (au centre) et le directeur de l’infrastructure du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord de la SFI (à gauche)

L'Agence japonaise de coopération internationale (JICA) a signé un accord de prêt avec la société d'énergie solaire Baynouna (BSEC), une société spécialement créée pour le projet d'énergie solaire Baynouna et détenue par la société d'énergie Abu Dhabi Future (Masdar) et Taaleri, pour un projet d'énergie solaire en Jordanie. Le prêt est co-financé par la Société financière internationale (SFI), DEG[1] et le Fonds OPEP pour le développement international.

Le projet prévoit la construction et l'exploitation par BSEC d'une centrale d'énergie solaire de 200 mégawatts dans le district d'Al-Muwaqqar, dans le gouvernorat d'Amman, qui sera la plus grande usine solaire photovoltaïque de Jordanie. Ce projet permettra de diversifier les sources d'énergie et devrait éviter l'émission de 360 000 tonnes de dioxyde de carbone par an.

La Jordanie fait face à une situation d'équilibre tendu entre l'offre et la demande en électricité avec une production totale de 19 498 gigawatts-heure pour une consommation de 16 843 gigawatts-heure en 2016. Au vu de la demande en électricité qui devrait continuer à croître de quatre à cinq pour cent par an et de la détérioration des installations de production d'énergie existantes, le pays doit poursuivre ses efforts pour développer la production d'énergie. La Jordanie étant dépendante des importations pour 97 pour cent de son approvisionnement énergétique et vulnérable aux fluctuations de prix du combustible, le gouvernement prend des mesures pour favoriser la production d'énergies renouvelables qui devrait augmenter de 20 pour cent d'ici 2020.

La Jordanie a accueilli un nombre important de réfugiés de pays voisins, notamment près de 650 000 réfugiés fuyant la Syrie depuis le début du conflit en 2011, ainsi que des réfugiés de Palestine et d'Irak. Pour répondre à la hausse de la demande en électricité causée par l'afflux de réfugiés, le gouvernement jordanien accélère le développement des énergies renouvelables. La majorité des réfugiés vivent en zones urbaines dans les communautés hôtes que le projet permettra d'approvisionner en électricité grâce à la construction d'une centrale d'énergie solaire. Ce projet s'inscrit dans les politiques d'aide du Japon en faveur de la stabilisation du Moyen-Orient et d'un soutien renforcé aux pays et communautés accueillant des réfugiés, qui ont été annoncées par le gouvernement japonais lors du sommet du G7 à Ise-Shima (mai 2016), du sommet mondial sur l'action humanitaire (mai 2016) et de la 71e session de l'assemblée générale des Nations unies (septembre 2016).

La JICA a soutenu la mise en place d'un mécanisme d'ajustement tarifaire automatique lié aux prix de l'énergie à travers le prêt à l’appui des politiques de développement pour des réformes du service public et de l’environnement des affaires, et du secteur financier (2016[2]), et la formulation d’un plan d’approvisionnement énergétique optimal à travers l’étude du schéma directeur du secteur de l’électricité au Royaume hachémite de Jordanie (2014–2017[3]). La JICA continuera de soutenir le secteur de l’énergie jordanien tout en favorisant activement les partenariats avec la SFI et d’autres institutions financières internationales, et en encourageant la formation de projets de développement socio-économique dans les pays et régions en développement. Il s’agit du deuxième projet de co-financement fondé sur un protocole de coopération[4] signé entre la SFI et la JICA en mai 2017 afin de promouvoir des projets de co-financement efficaces dans le secteur privé des pays en développement.

Haut de page

Copyright © l'Agence Japonaise de Coopération Internationale