l'Agence Japonaise de Coopération Internationale

  • 日本語
  • English
  • Francais
  • Espanol

RSS Feeds

Communiqués de presse

8 février 2018

Signature d'un accord de prêt d'APD du Japon avec le Fonds africain de développement : Contribuer à la croissance économique et à la réduction de la pauvreté dans les pays les moins avancés d'Afrique grâce au premier prêt d'APD du Japon au Fonds africain de développement

photoCérémonie de signature

Le 7 février, l'Agence japonaise de coopération internationale (JICA) a signé un accord de prêt d'APD à hauteur de 73,601 milliards de yens avec le Fonds africain de développement (FAD), à Abidjan, dans le cadre de la contribution du Japon à la quatorzième reconstitution du Fonds africain de développement (FAD-14). Il s'agit du premier prêt japonais d'APD accordé au FAD.

Ce prêt a pour objectif de permettre au FAD d'obtenir les ressources nécessaires pour mener à bien ses projets dans les pays bénéficiaires pendant la période du FAD-14 (1er janvier 2017 au 31 décembre 2019) et de contribuer à la croissance économique et à la réduction de la pauvreté dans les pays les moins avancés d'Afrique.

Le FAD fait partie du Groupe de la Banque africaine de développement (BAfD) et il soutient principalement les pays les moins avancés et les pays pauvres en octroyant des financements à très long terme et à faible taux d'intérêt. La BAfD, qui est l'autre entité composant le Groupe de la BAfD, fournit des financements aux pays à revenu intermédiaire d'Afrique. Jusqu'en 2022, la BAfD se concentre sur ses « Cinq grandes priorités » appelées le « Top 5 » : éclairer l'Afrique et lui fournir de l'électricité, nourrir l'Afrique, industrialiser l'Afrique, intégrer l'Afrique et améliorer la qualité de vie des Africains. Les fonds accordés au FAD-14 serviront à financer des activités centrées sur le Top 5.

Depuis sa création en 1972, le FAD reçoit traditionnellement des souscriptions sous forme de dons de pays donateurs, y compris le Japon, pour financer ses activités. Cependant, compte tenu des conditions financières difficiles de nombreux pays avancés, lors des négociations de sa quatorzième reconstitution, le FAD a offert à ses pays donateurs la possibilité d'inclure, pour la première fois, un prêt concessionnel dans leur souscription. La contribution du gouvernement japonais au FAD pour cette phase de reconstitution comprend des participations sous forme de dons et de prêts concessionnels, dont ce prêt d'APD.

En outre, la JICA soutient le développement du secteur privé à travers des projets relevant de l'initiative d'assistance renforcée au secteur privé en Afrique (EPSA)*, lancée par le gouvernement japonais et la BAfD en juillet 2005 en tant que stratégie d'aide à l'Afrique. La JICA entend maintenir ses relations avec le Groupe de la BAfD en tant que partenaire de développement important, contribuant à la croissance économique et la réduction de la pauvreté en Afrique.

* Initiative d'aide au développement du secteur privé en Afrique lancée par le gouvernement du Japon et la BAfD lors du sommet du G8 de Gleneagles en 2005.

1. Conditions et montant du prêt

Nom du projet Montant du prêt
(millions de yens)
Intérêt annuel (%) Durée du prêt (années) Période de grâce (années) Conditions de passation des marchés
Projet Services de consultants
Prêt pour la quatorzième reconstitution du Fonds africain de développement 73 601 0,35 N/A 20 10 N/A

2. Agence d'exécution

Fonds africain de développement
Adresse : Département de la communication et des relations extérieures (PCER)/Section médias, 01 BP 1387 Abidjan 01 Côte d'Ivoire
Tél. : +225-20-26-39-00

3. Calendrier prévisionnel

Le versement du prêt sera effectué pendant la période du FAD-14 (jusqu'au 31 décembre 2019).

Haut de page

Copyright © l'Agence Japonaise de Coopération Internationale