l'Agence Japonaise de Coopération Internationale

  • 日本語
  • English
  • Francais
  • Espanol

RSS Feeds

Communiqués de presse

3 juillet 2018

Signature d'accords d'investissement pour un projet d'hôpital général privé au Bangladesh : Utiliser l'expertise du Japon en matière d'administration hospitalière pour améliorer les normes de soins médicaux

photoCérémonie de signaturephotoCérémonie de signature

Le 3 juillet, l'Agence japonaise de coopération internationale (JICA) a signé plusieurs accords d'investissement avec Ship Aichi Medical Service Limited (SAMSL), une entreprise du Bangladesh, pour l'extension et l'exploitation de l'hôpital universitaire de Dhaka (East-West Medical College Hospital) (ouverture : 2000, nombre de lits : 280). SAMSL est une co-entreprise formée par East-West Medical College Hospital et la société japonaise Green Hospital Supply, Inc., (GHS) [2]. Dans le cadre de sa mission visant à «fournir à la population du Bangladesh des services médicaux répondant aux normes internationales à des prix abordables en tirant parti de l'expertise du Japon en matière d'administration hospitalière», SAMSL va agrandir les installations existantes et construire une nouvelle aile afin d'augmenter le nombre de lits de l'hôpital universitaire de Dhaka à 584 (le nombre de lits permis étant de 650), et établir de nouveaux départements médicaux disposant d'un haut degré de spécialisation pour contribuer à l'amélioration des normes de soins médicaux.

Le Bangladesh souffre d'un grave manque d'infrastructures médicales avec seulement six lits pour 10 000 personnes [3] (la moyenne mondiale étant de 27 lits, et la moyenne des pays à revenu intermédiaire de la tranche inférieure, dont le Bangladesh, étant de 10). Il existe également un sérieux déficit de personnel de santé au Bangladesh, avec un total de 0,66 médecin et infirmier pour 1 000 personnes [4] (l'OMS estime que les pays ayant moins de 2,28 professionnels de santé pour 1 000 habitants se trouvent dans une situation critique). À cause du changement des régimes alimentaires et des habitudes de vie, entre autres facteurs, les maladies non transmissibles, notamment les maladies cardiovasculaires et le cancer, ont dépassé les maladies transmissibles au Bangladesh et elles représentent aujourd'hui 61 % de toutes les maladies du pays [5]. En dépit de l'évolution des pathologies, le développement des infrastructures médicales pour le traitement des maladies non transmissibles accuse du retard. Ainsi, au Bangladesh, l'amélioration de l'hôpital et le renforcement des capacités des ressources humaines médicales afin de prodiguer des soins médicaux secondaires et tertiaires constituent des défis majeurs.

À la lumière de ces circonstances, le gouvernement du Bangladesh s'est fixé pour objectif d'assurer de manière équitable des soins de santé de haute qualité pour l'ensemble de ses citoyens, et il a établi une politique visant à utiliser le secteur privé pour améliorer les services médicaux. Le projet soutiendra cette politique en fournissant des services médicaux hautement spécialisés tirant parti de l'expertise du Japon en matière d'administration hospitalière. Le projet contribuera également à la stratégie de croissance (2017) du gouvernement japonais visant à créer 20 bases médicales japonaises à l'étranger d'ici 2020.

La JICA a fourni au gouvernement du Bangladesh des installations et des équipements médicaux, ainsi qu'une aide au renforcement des capacités des infirmiers, à travers le projet d'amélioration de la santé maternelle, néonatale et infantile (SMNI) et du système de santé (prêt japonais d'APD, 2015) [6] et le projet de renforcement des capacités des services infirmiers (projet de coopération technique, 2015-2020), entre autres projets portant sur le secteur médical au Bangladesh. La JICA continuera d'apporter une aide diverse au secteur médical au Bangladesh, à l'intention du secteur public et privé pour les soins primaires, secondaires et tertiaires.

1: Hôpital universitaire privé du Bangladesh disposant de 280 lits et de plusieurs départements, notamment de médecine interne, de chirurgie, de pédiatrie, d'obstétrique/gynécologie, d'ophtalmologie, d'otolaryngologie, de radiologie, de cardiologie, de dermatologie et de rééducation.
2: Société japonaise de conseil sur les soins médicaux. GHS s'occupe de la vente et de l'entretien d'appareils, de matériel, d'équipements et de systèmes médicaux, fournit des conseils sur la mise en place, la relocalisation, l'administration et la gestion des hôpitaux, des établissements de soins infirmiers et autres établissements de santé, et exploite des pharmacies ainsi que des résidences privées proposant des soins infirmiers.
3: Source : «Statistiques sanitaires mondiales 2014» (OMS)
4: Source : «Statistiques sanitaires mondiales 2016» (OMS)
5: Source : «Health Bulletin 2016» (ministère de la Santé et du bien-être familial du Bangladesh)
6: Signature d'un accord de prêt d'APD du Japon avec le Bangladesh : Le plus grand montant d'APD du Japon dispensé à ce jour pour renforcer la croissance économique et surmonter les vulnérabilités sociales (en anglais)

Haut de page

Copyright © l'Agence Japonaise de Coopération Internationale