l'Agence Japonaise de Coopération Internationale

  • 日本語
  • English
  • Francais
  • Espanol

RSS Feeds

Communiqués de presse

1 novembre 2012

Collaboration avec Ryohin Keikaku (MUJI) pour la création de produits développés conjointement
–Les objets fabriqués par des producteurs locaux dans le cadre des projets de la JICA « Un village, un produit » sont vendus pour les fêtes de Noël dans le monde entier–

L'Agence japonaise de coopération internationale (JICA) collabore avec Ryohin Keikaku Co., Ltd. MUJI pour la commercialisation de sept objets pour MUJI Christmas Home, un projet de cadeaux de Noël proposé par MUJI. Les producteurs soutenus par la JICA dans le cadre des projets « Un village, un produit » au Kirghizistan[1] et au Kenya[2] devaient fabriquer des produits respectant le cahier des charges de MUJI afin que la marque puisse les acheter et les commercialiser pour les fêtes de Noël. Ce projet est mis en œuvre pour la deuxième année consécutive. Les préventes sont prévues dès le 9 novembre sur la boutique en ligne de MUJI et les ventes sur le marché japonais commenceront le 29 novembre. Ces produits seront également vendus dans les magasins MUJI à travers le monde.

Photo

L'initiative de la JICA « Un village, un produit » a pour objectif de stimuler l'industrie locale en utilisant les ressources locales via une assistance technique pour le développement, la production et la commercialisation des objets sélectionnés. En utilisant les circuits de vente du secteur privé, les objets produits au Kirghizistan et au Kenya pourront être commercialisés sur les marchés étrangers, contribuant ainsi au développement de l'industrie locale. Le projet a également pour effet de créer un système de production de masse et d'améliorer les technologies de production et de vérification, atteignant ainsi un niveau de contrôle et de qualité comparable à celui du Japon. Ces activités devraient susciter de la part des consommateurs finaux de ces produits un intérêt et une préoccupation grandissants pour les problèmes des pays en développement et pour les conditions de vie de ces pays dont ils n'avaient pas forcément conscience auparavant.

Cette année, le projet s'est donné comme défi de produire des objets dotés d'un design plus sophistiqué que celui des dernières fêtes de Noël, et des efforts ont été déployés pour pallier les problèmes survenus l'année dernière en améliorant la qualité et le contrôle de la distribution. L'inspection des produits avant envoi – en théorie effectuée par le producteur – avait été réalisée au Japon l'année dernière. Mais cette année, les producteurs locaux ont inspecté avec soins les produits finis, en veillant notamment à la taille des objets et à l'absence d'éléments superflus, à l'aide d'un détecteur de métaux. Ces efforts ont permis un respect presque parfait des délais d'envoi au Japon. Pour aller plus loin, les projets doivent inclure des systèmes de production et de commercialisation afin que les producteurs puissent développer eux-mêmes leurs marchés.

Photo

Les producteurs locaux ont témoigné de la manière dont ce projet les avait affectés. « Grâce à cette initiative, nous avons bénéficié d'une très bonne formation et nous avons pu améliorer la qualité des produits par rapport à l'année dernière », a confié l'un d'eux. « Pour les femmes sans emploi du village, cela a été une excellente opportunité de gagner de l'argent et de contribuer au budget de la famille », a expliqué un autre.

Les organismes d'aide et divers autres intervenants, y compris des organisations non gouvernementales, des fondations et des entreprises privées, ont étendu la gamme d'activités déployées dans ces pays en développement. La JICA a l'ambition de renforcer ses liens avec ces acteurs afin d'améliorer l'efficacité de l'aide.

Remarques

  • [1] Kirghizistan : Projet d'autonomisation des communautés via la promotion des petites entreprises par l'approche « Un village, un produit » (UVUP) à lssyk kul Oblast : 2011 à 2014
    Au cours des réformes du système économique mises en œuvre au Kirghizistan, les communautés rurales, qui sont à la base des activités socioéconomiques locales, ont été dégradées, faisant de la désorganisation des agriculteurs un frein à la mise en œuvre d'un travail collaboratif efficace et efficient, et une entrave au développement des activités économiques. Conformément aux politiques du gouvernement du Kirghizistan, qui visent à stimuler les communautés via des organismes locaux, la JICA a, dans le cadre d'un projet pilote, ciblé six organisations locales pour former des petites entreprises utilisant les ressources locales. La JICA a déployé une aide pour l'organisation, fourni une assistance technique (pour la comptabilité, le contrôle de la qualité, l'emballage, la commercialisation et l'administration), organisé des voyages d'études et apporté d'autres types de soutien. La région cible a été élargie à l'ensemble de la province d'Issyk-Kul en 2011 pour permettre aux organisations locales qui le souhaitent d'acquérir une expérience pérenne de la gestion des petites entreprises.
  • [2] Kenya : Projet d'amélioration des services UVUP : 2011 à 2014
    Au Kenya, les emplois réguliers sont concentrés dans les zones urbaines et les ressources des zones périphériques ne sont pas utilisées de manière adéquate. Afin d'augmenter les revenus et de diminuer la pauvreté par l'emploi, il est crucial de renforcer la compétitivité des nombreuses micro, petites et moyennes entreprises situées en zone rurale. Un bureau « Un village, un produit» a été établi au sein du ministère de l'Industrialisation et les habitants ont été invités à partager leurs idées de produits ou d'activités. Une aide a été offerte sous forme de programmes de formation aux techniques commerciales de base et à la microfinance, ainsi que sous forme d'expositions et de voyages d'études pour les groupes de résidents dont les projets « Un village, un produit » ont été retenus. En outre, un projet de coopération technique commencé en 2011 vise à renforcer le système d'offre de services en faveur des groupes « Un village, un produit », principalement par le gouvernement.

Haut de page

Copyright © l'Agence Japonaise de Coopération Internationale