Japan International Cooperation Agency
Share
  • 日本語
  • English
  • Français
  • Espanol
  • Home
  • About JICA
  • News & Features
  • Countries & Regions
  • Our Work
  • Publications
  • Investor Relations

Communiqué de Presse

6 août 2018

Coopération Japon - Comores: Elaboration d'une stratégie de communication communautaire en nutrition

La malnutrition aux Comores demeure préoccupante. Selon l'Enquête Démographique et de Santé – MICS (EDS-MICS II 2012), 43% de la mortalité infantile y sont dues à une malnutrition aigüe et 30% des enfants de moins de cinq ans souffrent de retard de croissance.

Les pratiques d'alimentation des ménages contribuent à cette situation. Seuls 12% des enfants sont nourris exclusivement au sein jusqu'à l'âge de 6 mois et seuls 7% des enfants de 6 à 23 mois bénéficient du régime alimentaire minimum requis en termes de fréquence et diversité.

L'expérience mondiale montre que l'amélioration des pratiques alimentaires infantiles est l'intervention la plus importante à mettre en place pour la survie des enfants dans les pays à faibles revenus. C'est dans ce sens que l'experte japonaise Yoshie Mizogami a été affectée aux Comores en Octobre 2016 pour appuyer le Ministère de la Santé Publique en matière communication communautaire en nutrition.

Sa mission a débuté par une enquête préalable, révélant que les mères comoriennes ne reçoivent pas d'informations pertinentes sur l'alimentation maternelle et infantile en raison de sensibilisations limitées au niveau des communautés et des centres de santé. De plus, elles assimilent peu les informations reçues. Avec l'expertise de Yoshie, une stratégie de communication répondant aux besoins des familles comoriennes et permettant de changer positivement et durablement leur comportement en nutrition a ainsi été développée et validée en Mars 2017. Cette stratégie est basée sur 6 solutions clés : des messages clairs et simples, des capacités adéquates en communication et animation pour les prestataires et agents de santé communautaires, des échanges renforcés entre communautés et établissements de santé de premier niveau, une implication adéquate des médias (y compris communautaires), un système de suivi-évaluation durable et une pérennisation des activités de communication communautaire en nutrition. Un plan de mise en œuvre détaillé et budgétisé ainsi que des documents de formation pour les professionnels de santé/agents communautaires ont également été élaborés. Enfin, vingt-quatre formateurs nationaux ont été formés, des formations pilotes ont été réalisées au niveau de 6 sites et des suivi-post-formation ont été menés. Chacune de ces réalisations a été menée avec une forte implication des acteurs nationaux et locaux (agents du Ministère, partenaires, société civile, acteurs communautaires).

Au terme de sa mission, Yoshie est ravie d'avoir contribué à outiller les Comores pour l'amélioration de l'état nutritionnel des femmes, jeunes enfants et nourrissons. Elle est également fière d'avoir contribué à responsabiliser et valoriser les compétences nationales, souvent mises en veille par un assistanat favorisé par la diaspora, les institutions gouvernementales ou les partenaires eux-mêmes.

PhotoEnquête préalable

PhotoAtelier de validation de la stratégie de communication communautaire en nutrition


PhotoFormation des Formateurs

PhotoFormation pilote


PhotoSuivi post-formation

PhotoL'experte Yoshie Mizogami avec une bénéficiaire de la formation pilote (sage-femme d'un poste de santé)

PAGE TOP

Copyright © Japan International Cooperation Agency