Japan International Cooperation Agency
Share
  • 日本語
  • English
  • Français
  • Espanol
  • Home
  • About JICA
  • News & Features
  • Countries & Regions
  • Our Work
  • Publications
  • Investor Relations

Salutations du Représentant Résident

Photo

Le bureau régional de la JICA au Sénégal est chargé de six autres pays voisins en Afrique de l'Ouest. Ces six pays à savoir le Cap Vert, la Gambie, La Guinée, la Guinée Bissau, le Mali et la Mauritanie représentent une zone économique de plus de 50 millions d'habitants sur les 300 millions que compte la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) composée de 15 pays ouest-africains. La CEDEAO, qui applique un tarif extérieur commun et vise à introduire la monnaie unique, créent une immense zone économique commune comptant ainsi une population très importante. La promotion de la libre circulation des biens, des personnes et des capitaux sous la stabilité et la paix dans toute la région permet de stimuler l'ensemble de l'économie régionale. Le bureau de la JICA au Sénégal, depuis la pointe la plus occidentale du continent africain, soutiendra ces efforts et initiatives sous régionales en collaboration avec les autres bureaux de la JICA.

La stabilité politique est une caractéristique majeure du Sénégal ce qui en fait l'une des rares démocraties stables en Afrique de l'ouest. L'esprit d'hospitalité du pays, appelé "Teranga", est également à la base de la solidarité et donc de la stabilité de la société sénégalaise. Dans le contexte de cette stabilité politique et sociale, le Sénégal s'est fermement imposé en Afrique attirant un grand nombre d'investissements étrangers et passant d'un pays agricole à une économie basée sur les industries tertiaires.

Le pays a également connu une croissance remarquable ces dernières années. L'exploitation du gaz naturel et du pétrole prévu à partir de 2023 en fera sans nul doute un pays à revenu intermédiaire d'ici 2030.

Toutefois force est de noter que les groupes vulnérables sont constamment menacés en raison des disparités entre la zone urbaine et rurale qui se sont accentuées, de la propagation du COVID-19 qui freine la reprise économique mais aussi et surtout la crise ukrainienne très préoccupante qui entraine depuis Avril 2022, une inflation des prix et qui risque de déboucher sur une crise alimentaire mondiale.

Ces différentes crises successives menacent de saper la stabilité économique et sociale du Sénégal, et nous pensons qu'il est essentiel de travailler et de fournir une assistance constante au gouvernement sénégalais dans ces efforts de lutte contre la pauvreté et de survie des populations.

La coopération internationale de la JICA a considérablement évolué à mesure que les défis du Sénégal ont évolué : en 1980, la JICA a ouvert un bureau dans la capitale, Dakar, et a commencé à déployer ses trois premiers volontaires de la coopération japonaise à l'étranger (JOCV). En plus de la coopération traditionnelle telle que la coopération technique et l'aide financière non remboursable, la JICA s'est également engagée dans des projets de partenariat avec le secteur privé et dans un large éventail de projets allant de petites initiatives locales au développement d'infrastructures à grande échelle.

La JICA s'est également penchée sur des questions telles que le développement des infrastructures sociales visant un développement équilibré entre la promotion de la croissance économique et la fourniture de services sociaux inclusifs. Entre autres projets importants, nous pouvons citer notamment la mise en service des ports, la stabilisation des réseaux électriques et l'approvisionnement en eau potable par la construction d'installations de dessalement; le développement de l'agriculture, en particulier la riziculture et l'horticulture et de la pêche; et l'amélioration de la qualité de l'éducation et de la santé. Parallèlement, nous avons également pris en compte des questions transversales telles que l'emploi des jeunes et la question du genre. Outre ces domaines prioritaires, la JICA soutient également le secteur privé dans la mise en place d'opérations, et à l'avenir, nous prévoyons de nous attaquer activement à de nouvelles enjeux telles que la mise à niveau et la rationalisation des services sociaux et économiques par la promotion de la numérisation et d'autres mesures.

Outre le Sénégal, les six autres pays (Cap-Vert, Gambie, Guinée, Guinée-Bissau, Mali et Mauritanie) sont également d'importants partenaires de la JICA, car ils présentent tous des caractéristiques uniques. Par exemple, la Mauritanie est un grand exportateur de poulpe ; la JICA contribue depuis de nombreuses années au développement de l'industrie de la pêche, y compris la pêche du poulpe. Le Cap-Vert est un pays insulaire riche en ressources touristiques et reçoit de nombreux touristes d'Europe. L'aide de la JICA se concentre sur le développement d'infrastructures vitales telles que les centrales électriques, les réseaux électriques et l'approvisionnement en eau. La Gambie développe une coopération axée sur l'agriculture, tout en tirant partie de ses liens étroits avec le Sénégal. La Guinée-Bissau reste politiquement instable, et une tentative de coup d'État a eu lieu en 2022. Du point de vue du soutien aux États dits fragiles, la JICA examinera ce qu'elle peut faire.

Le défi de la Guinée est de transformer sa structure économique, qui dépend de ses abondantes ressources naturelles : en février 2018, une nouvelle base de la JICA a été ouverte dans la capitale Conakry, et la coopération s'est développée dans des domaines tels que la santé et la pêche, en plus du développement d'ouvrages hydrauliques, de routes et de ponts. Cependant, l'instabilité politique qui y règne depuis 2021 fait que pour le moment, le pays est tenu d'évaluer les développements.

Le Mali, un pays enclavé situé à la périphérie du désert du Sahara (Sahel), a souffert de la propagation de l'extrémisme violent dans la région du Sahel, des troubles politiques et sociaux et de la détérioration de la sécurité qui en a résulté, surtout depuis 2012. En outre, à la suite de deux rebellions l'instabilité politique continue de menacer les moyens de subsistance d'une grande partie de la population du pays. Bien que ce que la JICA peut faire soit actuellement limité, nous envisageons de fournir une assistance centrée sur le renforcement de la gouvernance qui soutient la stabilité du pays, en mettant l'accent sur l'agriculture et l'éducation, qui sous-tendent la vie des populations.

Dans cette région de l'Afrique de l'Ouest, où les pays ne sont pas nécessairement de grande taille, il est important d'adopter une perspective qui favorise le développement sous régional dans son ensemble. Au fur et à mesure que la paix et la stabilité s'installent dans la région et que l'environnement socio-économique se stabilise, de nombreuses entreprises japonaises vont s'implanter dans la région, notamment à Dakar, et les affaires vont se développer dans les pays voisins. Le rôle de la JICA est de créer un environnement dans lequel les bonnes relations entre la région de l'Afrique de l'Ouest et le Japon sont renforcées, tant en termes de coopération internationale que d'affaires privées.

Nous continuerons à vous fournir des informations sur les activités de la JICA et des informations utiles de première main sur l'Afrique de l'Ouest, et nous vous serions reconnaissants de nous faire part de vos demandes et opinions actives.

Dr. MORISHITA Hiromishi
Représentant résident du
Bureau de la JICA au Sénégal

PAGE TOP

Copyright © Japan International Cooperation Agency